Les Chroniques oubliées d’Hypérion, Tome 1: La fureur des rapaces de Lina Déranor

Les Chroniques oubliées d’Hypérion, Tome 1: La fureur des rapaces de Lina Déranor,

Publié aux éditions Inceptio,

2021, 516 pages.

Aujourd’hui, dans le monde des quatre continents, Hypérion, Astoria, Agador et Mésonia se vouent une haine féroce. La violence et la guerre ont remplacé les croyances et les enchantements.
Maxine Rochard, soldat Hypérien, se fait rapidement remarquer pour ses talents de voltigeuse et de duelliste hors pair. Cet entraînement strict et intensif que s’impose la belle rousse ne passe pas inaperçu aux yeux du capitaine Andrzej, cet homme froid à la discipline de fer. Tout les oppose, néanmoins ils devront coopérer : l’Empire d’Hypérion est en danger.

Maxine, soldat hypérien, fait partie de la caste des voltigeurs. Elle reçoit son affectation à Astoria capitale d’Hypérion. Là-bas, elle est sous les ordres du capitaine Andrzej, un homme sans pitié. Pourtant Maxine n’est pas du genre à se laisser faire. Très rapidement, ces deux là se vouent une inimitié profonde. Maxine va cependant devoir faire équipe, malgré elle, avec son pire ennemi

Ce premier tome des « Chroniques oubliées d’Hypérion » tourne clairement autour d’une romance qui prend toute la place. Question goût personnel, c’est un genre qui a beaucoup de mal à passer avec moi. Attendez-vous donc à une intrigue centrée sur Maxine et le capitaine Andrzej qui s’attirent tout en se repoussant, formule classique… C’est vraiment le gros point noir pour moi parce que cette romance ne m’a pas plu.

Je m’attendais en fait à un roman de fantasy plus fourni. L’univers fantasy est à peine esquissé dans ce premier tome et n’apparaît vraiment qu’à la toute fin du livre. C’est une petite déception pour moi car j’aurais aimé en savoir plus sur ces continents qui se font la guerre et sur ces dictateurs qui les dirigent. J’ai cependant aimé le personnage de Maxine qui tire son épingle du jeu. C’est une héroïne dotée d’une personnalité assez forte sans en faire trop non plus, fidèle à ses principes.

En revanche, la plume de Lina Déranor est très agréable. Il y a de nombreux dialogues qui permettent de rythmer l’intrigue et qui dynamisent le tout. L’action est présente tout au long des pages. Ce premier tome est finalement idéal pour celui ou celle qui veut découvrir, en douceur, la fantasy.

Ce premier tome est une petite déception pour moi car je m’attendais un univers fantasy plus développé et pas vraiment à une romance!