Emma, Kaoru Mori

Auteur: Kaoru Mori

Titre: Emma, Tome 1

Éditions: Ki-Oon, collection Latitudes

  

 

 

 

 

En Angleterre à l’époque victorienne, Emma est femme de chambre pour une préceptrice à la retraite. Douce, calme et réservée, la domestique cache un passé douloureux. Lorsque le riche William Jones rend visite à son ancienne gouvernante, il remarque la jeune fille et, petit à petit, des liens profonds se tissent entre eux.

 

   J’ai adoré ce manga! C’est un vrai coup de cœur pour moi. L’auteur a su rendre à la perfection l’ambiance de l’Angleterre victorienne et elle a su aussi rendre son personnage d’Emma très très attachant.

   Bien entendu, Kaoru Mori s’inspire directement de l’univers de Jane Austen. Elle lui rend en quelque sorte un hommage en consacrant tout une série au personnage d’Emma.

   Emma est une jeune femme de chambre au service d’une préceptrice à la retraite. Douce, réservée, consciencieuse, elle est aussi très belle. Ainsi le lecteur suit la vie d’Emma au jour le jour, dans son quotidien. Elle veut toujours rendre service et faire plaisir.

   Emma c’est aussi une belle jeune fille qui fait tourner bien des têtes! C’est simple: tous les hommes l’apercevant tombent amoureux d’elle à commencer par William Jones, ancien élève de la préceptrice. Si Emma est attirée par William, elle n’en laisse rien paraître. Ballades et petites attentions se multiplient. William Jones est d’ailleurs le personnage qui apporte une touche d’humour au manga. Gaffeur et rêveur, il ferait tout pour conquérir sa belle Emma.

   Mais il y a un obstacle de taille! Emma n’est qu’une domestique. Elle ne peut se marier qu’avec un homme de son rang. William appartient à la bourgeoisie. Leur amour semble donc impossible. L’auteur a parfaitement su rendre le dilemme qui anime le jeune homme. Doit-il renoncer à Emma ou tout sacrifier pour elle? Dans cette Angleterre victorienne, les conventions sont de mises et il est difficile de passer outre. Le scénario reste simple mais il s’avère efficace.

Quant aux dessins, ils sont sublimes! Le trait est fin, détaillé, travaillé. L’auteur s’est énormément documenté sur la mode, les rues, l’architecture  avant d’entamer son histoire. Emma exprime toute la douceur et la fragilité possible.

   Le manga que j’ai lu contient 4 tomes de la série, c’est pourquoi il est en grand format (et a priori les tomes habituels ne sont plus dispo). La suite du manga sort à la fin de la semaine, en grand format également et je pense que je ne résisterai pas à l’achat.