Shadowscent, Tome 1: Le Parfum de l’ombre de P.M Freestone

 

 

Shadowscent, Tome 1: Le parfum de l’ombre de P.M Freestone,

Publié aux éditions La Martinière jeunesse,

2020, 458 pages.

 

Dans l’empire d’Armatesh, les parfums sont sacrés. Nectar des dieux, ils sont la clé de tout pouvoir et l’objet de toutes les convoitises et des secrets les mieux protégés. Ils peuvent vous guérir ou… vous anéantir.
Rakel, jeune apprentie parfumeuse, se rend dans la capitale de l’empire pour parfaire sa formation et ainsi, peut-être, trouver le moyen de guérir son père malade. Mais le prince est victime d’un empoisonnement et Rakel, qui se trouvait sur le lieu du crime, est accusée à tort. Obligée de fuir pour sauver sa peau, la jeune fille n’a qu’un but : prouver son innocence. Mais pour y parvenir, il lui faut d’abord découvrir la recette du mystérieux poison utilisé pour tuer le prince et en inventer l’antidote.
Son voyage à travers l’empire aux côtés de Ash, jeune garde du corps du prince convaincu de son innocence, la conduira aux confins des territoires connus. Il en va de sa vie, mais aussi de celui de l’empire et de la paix, de plus en plus fragile, qui y règne depuis des siècles.
Car le secret du poison pourrait cacher un complot démoniaque hérité de très anciennes et obscures rivalités…

Shadowscent est un roman Young Adult qui propose au lecteur de plonger dans un univers fantasy où les odeurs, les parfums gouvernent le monde. Rakel est une jeune parfumeuse qui se rend à la capitale pour parfaire son art. Mais le prince est victime d’un empoisonnement. Rakel se trouve au mauvais moment au mauvais endroit. Elle est accusée d’assassinat. Elle s’enfuit pour chercher un remède contre le mal dont souffre le prince. Bientôt poursuivie puis aidée par Ash, le bouclier du prince, elle parcourt le royaume à la recherche d’ingrédients sacrés…

Bon voilà pour les bases. En lisant le résumé du roman, je me suis dit que ça avait l’air chouette d’y trouver un univers dans lequel les parfums auraint une place importante. Malheureusement, j’ai vite déchanté. Je me suis ennuyée d’un bout à l’autre et je me suis fait violence pour arriver à la fin du livre.

En fait, bien que l’auteure ait voulu inventer un monde original, tout est convenu, attendu. A commencer par le caractère des personnages. Rakel, la fille pauvre mais rebelle; Ash, le guerrier qui cache un lourd secret. L’histoire d’amour se devine dès les premières pages tout comme la fin de l’intrigue. L’univers fantasy n’a rien de pertinent. Ce sont des choses que j’ai déjà lues à droite ou à gauche. L’univers s’apparente à un monde médiéval maintes fois revisité!

Certaines scènes d’action sont tellement ridicules à l’image de ce combat contre des cocons géants!!! C’était d’un ennui mortel. En sus, les noms des personnages sonnent faux comme si l’auteure s’était forcée pour inventer des patronymes qui sonneraient fantasy! Il va sans nul dire que je ne lirai pas la suite.

Alors j’ai conscience de ne pas être le public visé par ce genre de livre, mais en terme de fantasy young adult, il y a beaucoup mieux écrit, beaucoup mieux ficelé, beaucoup plus original.

« Shadowscent » est un roman qui ne m’a pas du tout convaincue et qui sera vite oublié.

 

Une réflexion sur “Shadowscent, Tome 1: Le Parfum de l’ombre de P.M Freestone

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s