Lumikko de Pasi Ilmari Jääskeläinen

 

 

 

Lumikko de Pasi Ilmari Jääskeläinen,

Publié aux éditions 10/18,

2017, 405 pages.

 

 

 

Au sein d’un petit village finlandais prospère une étrange société littéraire secrète composée de neuf écrivains réunis autour de la figure tutélaire de Laura Lumikko, auteur à succès d’une série de livres fantastiques pour la jeunesse. En pénétrant peu à peu dans l’intimité de cette société – grâce à un Jeu aux règles complexes permettant d’arracher la vérité aux membres de la société – Ella, une jeune professeur de finlandais aux ovaires déficients, découvre le sombre secret de leur inspiration. Pendant ce temps, Laura Lumikko disparaît, tandis qu’une étrange peste semble s’être abattue sur les livres de la bibliothèque : certains livres voient leur fin subtilement altérer…

Je reconnais que c’est d’abord mon côté futile qui l’a emporté dans le choix de ce livre. Avez-vous vu cette incroyable couverture où la nuit et la neige mêlée forment le parfait décor? La quatrième de couverture m’a aussi beaucoup plu: une société secrète, des écrivains, une disparition, le froid, la Finlande… Il ne m’en fallait pas plus. Si Lumikko n’est pas un coup de cœur, j’ai quand même passé un très bon moment dans cet univers assez déjanté.

Laura Lumikko est la grande prêtresse du livre pour enfants dans ce petit village de Finlande. Elle a créé une société secrète composé de dix écrivains. Le jour où Ella, professeur de finnois, est intronisée, Laura Lumikko disparaît de manière très étrange. Ella va donc enquêter à la fois sur cette disparition mais aussi sur la société littéraire qu’elle vient d’intégrer.

Lumikko est un roman atypique qui mêle plusieurs genres. On est parfois du côté du polar mais aussi du thriller ou encore du roman contemporain. L’intrigue m’a un peu fait penser au fabuleux Maître des illusions de Donna Tartt. Ella va en effet mettre les pieds au sein d’une société composée uniquement d’écrivains renommés qui se livrent à un étrange rituel.

Au fur et à mesure de son enquête, elle va se rendre compte qu’un des membres de la société est mort dans d’étranges circonstances. Qui était-il d’abord? Personne ne semble se souvenir de son nom. Pourquoi était-il si doué? A-t-il été assassiné pour ces raisons? Le mystère s’épaissit au fil des pages et le dénouement est vraiment très très bien trouvé.

Le roman prend des tournures oniriques parfois quand des phénomènes étranges apparaissent. Les chiens se regroupent tous au pied d’une même maison formant une meute inquiétante. Laura Lumikko disparaît dans une tempête de neige. Bref, c’est parfois déroutant et un peu dingue!

Enfin, j’ai vraiment apprécié ce roman parce qu’il met la littérature au centre de tout! La petite ville dans laquelle vit Ella semble se passionner pour leur société littéraire au point qu’il existe de nombreuses bibliothèques, librairies et même cafés dédiés à Laura Lumikko. J’ai adoré cette conception de la littérature élevée au rang d’art suprême.

Lumikko est un roman étrange au croisement de Murakami et de Donna Tartt. J’ai passé un agréable moment de lecture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s