Grégoire et le vieux libraire de Marc Roger

 

 

Grégoire et le vieux libraire de Marc Roger,

Publié aux éditions Albin Michel,

2019, 234 pages.

 

Ancien libraire, monsieur Picquier s’est vu contraint de déménager 3 000 volumes dans son petit chez-lui. Oui mais voilà, il ne peut plus profiter seul de sa passion, puisque la maladie de Parkinson l’empêche de lire, et va donc devoir demander de l’aide à l’apprenti-cuisinier Grégoire, qui va découvrir avec ce vieux maître les joies de la lecture.

Grégoire et le vieux libraire est le genre de roman qu’on lit d’une traite. Grégoire est factotum dans un EHPAD. Il a dix-neuf ans, pas de diplôme mais l’envie de faire plaisir aux gens en s’acquittant de sa tâche. Par hasard, il rencontre Monsieur Picquier, ancien libraire, atteint de la maladie de Parkinson. Entouré de plus de 3000 livres dans sa petite chambre, Monsieur Picquier se sent seul. Il va trouver en Grégoire un passeur, un relais, en lui donnant goût à la lecture et à la littérature…

Marc Roger nous dresse ici le portrait touchant de deux hommes que tout oppose: l’un est à l’aube de sa vie tandis que l’autre va sur le déclin. L’un a vécu de mots, de lettres, de littérature, l’autre n’a pas ouvert un livre depuis le collège. Et pourtant, entre ces deux-là va naître une sorte d’amitié indéfectible dans laquelle se mêle des sentiments forts et complexes.

Sans tomber dans le pathos pour autant, Marc Roger nous raconte une belle histoire remplie d’humanité. Au-delà d’un roman sur le pouvoir de la littérature et de la lecture, l’auteur dénonce en filigrane l’extrême souffrance des personnes âgées placées en EHPAD, le travail des soignants, l’absurdité de la société qui laisse « ses vieux » crever sans un au revoir. Certains passages sont touchants, émouvants quand l’auteur montre la solitude de certains personnages que plus rien ne relie à la vie.

Ode à la lecture, à la littérature, l’auteur n’en oublie pas de construire des personnages attachants et drôles à commencer bien sûr par Monsieur Picquier. Espiègle, plein d’humour, bourré de ressources, il est d’une drôlerie infinie et d’une finesse d’esprit incroyable. Quant à Grégoire, j’ai aimé son évolution tout au long du roman. D’abord réfractaire à toute forme de littérature, il va se laisser piéger par Monsieur Picquier et trouver une sorte de révélation dans son rôle quotidien à la maison de retraite.

Avec Grégoire et le vieux libraire, Marc Roger offre à son lecteur un roman touchant qui évoque le passage du temps et qui montre que la littérature peut beaucoup contre la déliquescence du corps et de l’esprit.

Publicités

3 réflexions sur “Grégoire et le vieux libraire de Marc Roger

  1. Pingback: Bilan Lectures décembre 2018 et Bilan de l’année! | Carolivre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s