Ce qui vient la nuit de Julien Bétan, Mathieu Rivero et Melchior Ascaride

 

 

 

Ce qui vient la nuit de Julien Bétan, Mathieu Rivero et Melchior Ascaride,

Publié aux éditions Les Moutons électriques,

2019, 150 pages.

 

Plonger l’épée au cœur des ténèbres, voilà le serment de Jildas lors de son départ en croisade. Lorsqu’il revient en Bretagne, il découvre que sur ses propres terres, les légendes du vieux monde sont encore là, nichées dans les forêts. Accompagné de Marie de France, une poétesse aux mots aussi acérés que sa lame, il traquera les loups qui ont pris forme d’homme.

Ce qui vient la nuit est un très beau roman graphique. Les illustrations de Melchior Ascaride viennent enrichir le texte qui revisite la légende du bisclavret pour donner un roman sombre et mélancolique.

Jildas, seigneur d’un bourg breton, revient de croisade. Il est allé guerroyé en Orient et en revient épuisé, traumatisé. Il rencontre alors une certaine Marie, une femme un peu guerrière mais aussi un peu sorcière. Elle va de ville en ville pour récolter les légendes et les raconter à sa manière. Marie met en garde Jildas: les bisclavrets semblent être de retour. Ils ont déjà fait plusieurs victimes. Jildas se lance alors à leur poursuite…

Avec intelligence, les auteurs de ce roman revisitent la véritable histoire littéraire pour nous servir un récit passionnant. Ils empruntent au XIIème siècle le personnage véritable de Marie de France qui écrivait des lais (des poèmes). Le plus connu est le lai du bisclaveret qui raconte la métamorphose d’un homme en loup. Jildas croise ainsi cette fameuse Marie et va enquêter sur les agissements d’un loup-garou qui sème la terreur derrière lui.

C’est passionnant, envoûtant. Les auteurs renouent complètement avec les légendes de la matière de Bretagne dans ce très court roman. Les illustrations ne sont pas seulement là pour embellir le texte mais elles l’enrichissent également. En effet, certains passages sont racontés grâce au dessin et se passent de mots. Et que dire de cette couleur jaune, solaire, onirique, triomphante sur la page!

Si vous aimez les légendes, je ne peux que vous conseiller ce magnifique ouvrage qui puise dans les racines de la littérature, offrant au lecteur un récit authentique et pur.

3 réflexions sur “Ce qui vient la nuit de Julien Bétan, Mathieu Rivero et Melchior Ascaride

  1. Pingback: Bilan Lecture du mois de Juillet 2019 | Carolivre

  2. Pingback: Ce qui vient la nuit, de Julien Bétan, Mathieu Rivero et Melchior Ascaride – Les Chroniques du Chroniqueur

  3. Pingback: Désolation de Jean-Philippe Jaworski et Melchior Ascaride | Carolivre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s