Terres du Nord, Tome 1: La quête du Sampo de Monia Sommer

 

 

Terres du Nord, Tome 1: La quête du Sampo de Monia Sommer,

Publié aux éditions Séma,

2019, 252 pages.

 

Alors que la Finlande menace de s’effondrer face à l’invasion suédoise, Satu, une jeune journaliste, part en quête du Sampo, un objet légendaire, seul élément capable de les sauver, elle et son pays.
Sur fond d’apocalypse et de légendes finnoises, Terres du Nord propose une quête initiatique qui pose les fondations d’une fantasy à la fois futuriste et magique, dont le Kalevala sert de point d’ancrage et de guide intemporel.

Terres du Nord est le premier tome d’une saga mettant à l’honneur les légendes finnoises. Dans un futur proche, l’Europe n’existe plus. Certains pays ont conclu des alliances. La Finlande, seule, résiste mais son peuple est décimé par un curieux virus. Satu, journaliste de dix-neuf ans, part en quête du Sampo, un objet magique, capable de sauver son peuple….

Monia Sommer propose dans ce roman fantasy de suivre Satu dans une quête initiatique. Le début du roman est un peu chaotique car l’auteure fait un portrait plutôt sombre de la vie en Finlande mais elle y passe trop peu de temps et n’y revient pas, laissant son lecteur plein de questions. Comment la situation politique en est-elle arrivée là? Il y a trop de zones d’ombre qui sont vite écartées via le personnage de Satu qui prend alors toute la place.

Rapidement (peut-être trop), Satu réalise qu’elle a le pouvoir de se métamorphoser en loup et qu’elle doit accomplir une mission cruciale pour sauver son peuple. Là encore, ça va trop vite. En quelques pages, Satu a la révélation de son don, elle perd tout et accepte sa mission. C’est vraiment trop rapide, à peine esquissé. Les rebondissements s’enchaînent et étourdissement le lecteur. On passe parfois du coq à l’âne et les relations entre les personnages sont prévisibles à tel point que j’ai levé les yeux au ciel à de nombreuses reprises.

Ce qui sauve le roman, c’est le fond légendaire de l’intrigue consacré aux légendes finnoises, que je connais fort mal. L’auteur puise dans la mythologie nordique. On nous parle du Sampo, de la sorcière Louhi, des esprits et des dieux finnois. J’ai beaucoup aimé cet univers, hélas, trop peu développé à mon goût.

Le reste du roman paraît bâclé, rapide, les quêtes secondaires sont bien floues et prévisibles.

« Terres du Nord » est une déception pour moi. Malgré la tonalité nordique du roman, l’auteure n’a pas su réellement m’emballer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s