Pré-Mortem, Tome 1: Mourir de vivre de Patrick McSpare

Pré-Mortem, Tome 1: Mourir de vivre de Patrick McSpare,

Publié aux éditions Leha,

2021, 281 pages.

Tu pensais que ce serait un 31 octobre comme les autres, avec des enfants qui se déguisent et des monstres pour rire.
Tu ignorais que les monstres existent vraiment et veulent détruire l’humanité.
tu ignorais que, tétanisé par cette menace surnaturelle, le monde basculerait dans une répression ramenant le Big Brother de “1984” à une gentille fable. Tu ignorais l’essentiel et ça te convenait très bien.
Maintenant, tu sais, à cause de la révélation d’une sorcière aussi belle que livide. Maintenant, tu connais la date de ta mort. Et la mort, comme la pauvreté, rend indésirable.
Alors ? Qu’est-ce que tu vas faire ?

Neal est para-psychologue. Il perçoit l’au-delà et peut voir les fantômes. Le soir d’Halloween, un phénomène étrange se propage. Des banshees viennent annoncer à chaque être humain le jour exact de leur mort. Neal n’y échappe pas lui non plus. Ceux qui mourront relativement tôt sont appelés des pré-mortem: ils sont traqués, surveillés et parqués pour éviter tout geste extrême de leur part. C’est ainsi que Neal fait la connaissance de Rob, ex-agent du FBI….

Le premier tome de Pré-mortem ne fait pas dans la dentelle. Attendez-vous à un déluge d’explosions, de course-poursuites et de tirs à tout-va. L’auteur alterne son récit entre les États-Unis, devenus presque une terre de non-droit, et l’Angleterre où le chaos règne bientôt en maître. D’un côté, le lecteur suit Neal et Rob en cavale; de l’autre Anita, Kristen et Johnny convoyant un dangereux criminel, eux-mêmes en cavale à la suite d’une erreur judiciaire.

C’est l’occasion pour les personnages de se confronter au nouveau monde qui les entoure, un monde qui bascule dans le chaos le plus total: les libertés sont bafouées, les régimes démocratiques supplantés par des régimes plus autoritaires, de nouveaux cultes émergent, les citoyens sont arrêtés arbitrairement, surveillés, parqués dans des camps. Il faut ajouter à cela des scènes de tuerie: certains pré-mortem sachant leur fin proche créent des carnages pour ne pas « mourir seul ».

Le lecteur est plongé dans un monde apocalyptique qui n’est peut-être pas assez exploité à mon goût dans ce premier tome. Quid des banshees? Ou de ces mystérieuses créatures terribles annonciatrices d’un nouveau règne? J’aurais aimé en savoir un peu plus et que les pouvoirs de Neal soient plus exacerbés. L’auteur plonge surtout son lecteur au cœur de l’action. Il n’y a aucun temps mort, le rythme est effréné au détriment parfois d’une intrigue complexe et de dialogues peut-être plus construits donnant parfois une tonalité young adult au récit. Je n’oublie pas cependant qu’il s’agit d’un premier tome et que l’auteur pose là les jalons de sa saga. J’attends la suite pour me forger une opinion définitive.

« Pré-Mortem » est un thriller fantastique survitaminé qui ne vous laissera aucun temps mort!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s