La grand-mère de Jade, Frédérique Deghelt

Un article plutôt court aujourd’hui étant donné que je suis en vacances chez une amie. Vous m’en excuserez donc.

L’histoire

  Jade revient en toute hâte chercher sa grand-mère en Savoie. La vieille femme, suite à un malaise, est menacée d’être placée en maison de retraite par ses propres filles. Jade, sa petite fille, Parisienne de 30 ans, décide de l’installer avec elle à Paris.

Peu à peu, Jeanne la grand-mère révèle ses secrets à Jade. Elle a été avant tout une femme de caractère mais aussi une grande lectrice. Aussi, quand Jade se voit refuser son manuscrit par de nombreuses maisons d’éditions, Jeanne décide de devenir sa conseillère. Une belle complicité s’installe entre les deux femmes.

Mon avis

Un vrai coup de coeur pour ce roman tendre et émouvant. J’ai tout de suite été séduite par Jeanne, cette grand-mère élevée dans un milieu modeste et qui a toujours caché sa passion pour la lecture. En effet, à son époque, la lecture est considérée comme un loisir pour les gens oisifs c’est à dire les riches, ceux qui ne travaillent pas. Mais Jeanne a compris qu’un livre est bien plus que des mots sur une page. Ils renferment des mondes et une ouverture sur les autres. C’est avec beaucoup d’amour et d’émotion qu’elle raconte à Jade ses « rencontres » avec Virginia Woolf, Victor Hugo. Lorsqu’elle aide sa petite fille, on découvre une femme plutôt érudite. Elle a beaucoup lu et s’exprime en conséquence. C’est surtout cet amour et cette passion pour les livres qui m’ont le plus séduite chez Jeanne.

J’ai beaucoup aimé aussi le personnage de Jade. C’est une jeune femme moderne qui a rompu depuis peu car elle se sentait engluée dans sa relation avec Julien. Elle va de l’avant. Journaliste, elle ne fuit pas les rencontres improbables. Au contraire. Elle rencontre Rajiv et c’est une histoire éblouissante qui débute entre ces deux êtres. Elle est passionnée et ne peut pas se contenter de médiocre. Elle veut du sublime. Quand elle accueille sa grand-mère, elle découvre la femme qui se cache derrière cette Mamoune. Et à travers Mamoune, elle devient une vraie femme accomplie.

Le style de Frédérique Deghelt se doit d’être salué. En effet, l’auteur écrit dans un style fluide et clair mais sans jamais céder à la facilité. Elle fait alterner le point de vue omniscient du narrateur sur Jade et le point de vue personnel de Jeanne. Souvent le même événement est vu de deux façons différentes selon la manière dont il a été vécu par Jade ou la grand-mère.

Enfin, ce livre nous offre le début d’une réfléxion sur la condition des personnes âgées aujourd’hui. Que faire de tous ces petits vieux qui semblent inutiles au yeux de la société? S’en débarrasser dans des maisons de retraite comme le souhaitent les filles de Jeanne, ou au contraire leur redonner une vraie place dans la société comme le fait si bien Jade? A méditer……

Publicités

Une réflexion sur “La grand-mère de Jade, Frédérique Deghelt

  1. Pingback: Frédérique Deghelt - La grand-mère de Jade - Chez Iluze

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s