28, Allée des Ormeaux de Tiffany Schneuwly

 

28 Allée des Ormeaux de Tiffany Schneuwly,

Publié aux éditions Lune écarlate,

2015, 164 pages.

 

 

 

 

 

 

 

A 27 ans, il est grand temps pour Liam de prendre son envol. Lorsque le jeune homme se voit offrir une promotion qui l’enverra bien loin de la maison familiale, il n’hésite pas et se met en quête de son premier appartement.
Sise au « 28, allée des Ormeaux », sa nouvelle demeure lui paraît idéale. Jusqu’à ce qu’il se rende compte que ses voisins ont un sérieux penchant pour le suicide.
Est-ce une coïncidence ? Quel mystère plane sur le « 28, allée des Ormeaux »

Édité d’abord chez Nergäl, ce petit roman l’est depuis peu aux éditions Lune Ecarlate. Il était dans ma wish-list depuis un sacré moment. C’est donc avec beaucoup d’impatience mais aussi d’attentes que j’ai lu ce petit récit. Au final, ma lecture s’avère plutôt mitigée!

Liam est un jeune homme qui a 27 ans vit encore chez ses parents bien qu’il travaille. Il est grand temps pour lui de prendre enfin son indépendance quand sa boîte lui offre un job à l’autre bout du pays. C’est sa mère qui lui trouve son futur logement du 28 allée des Ormeaux qu’il devra louer. Dès le départ, les choses commencent mal. Alors qu’il emménage dans son nouvel appartement, la voisine du dessus se suicide en se jetant du balcon après avoir étouffé son mari dans son sommeil. Les morts s’enchaînent d’ailleurs de façon suspecte. Après la voisine, c’est le voisin, certes spécial, qui met fin à ses jours. Liam pense d’abord à des coïncidences morbides mais lorsqu’il apprend par ses collègues que son immeuble est maudit, il se pose des questions…

L’intrigue tourne donc autour de ces morts suspectes, qui passent pour des suicides, mais qui demeurent en elles-mêmes très violentes. Rapidement, on connaît l’origine des problèmes rencontrés par les habitants de l’immeuble. Je m’y attendais beaucoup. Le mystère est somme toute assez classique et je n’ai pas été impressionnée plus que ça. Finalement, le suspens ne nous tient pas en haleine. Les choses se déroulent de manière très classique. Seule la façon dont les choses sont racontées méritent de l’intérêt. L’auteur n’y va pas de main morte et peut se montrer assez « gore » à certains moments.

Je n’ai malheureusement pas eu cette petite étincelle qui fait que j’ai eu très peur. C’est dommage car c’est exactement ce que j’aurais aimé ressentir avec cette lecture. C’est peut-être le style de l’auteur qui finalement ne m’a pas convaincue. Je l’ai trouvé assez simple voire lourd à certains endroits. Elle se perd dans des détails qui n’apportent rien à l’histoire et qui laissent un goût très « scolaire » au roman.

28, Allée des Ormeaux ne m’a donc, hélas, pas captivée. J’ai passé un agréable de moment de lecture mais je n’ai malheureusement pas accroché au style de l’auteur bien trop plat.

Publicités

2 réflexions sur “28, Allée des Ormeaux de Tiffany Schneuwly

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s