Les Réputations de Juan Gabriel Vasquez

 

Les Réputations de Juan Gabriel Vasquez,

Publié aux éditions Points,

2015, 192 pages.

 

 

 

 

 

Célèbre caricaturiste politique colombien, pouvant faire tomber un magistrat, renverser un député ou abroger une loi avec pour seules armes du papier et de l’encre de Chine, Javier Mallarino est une légende vivante. Certains politiciens le craignent, d’autres l’encensent. Il a soixante-cinq ans et le pays vient de lui rendre vibrant hommage, quand la visite d’une jeune femme le ramène vingt-huit années en arrière, à une soirée lointaine, à un « trou noir ».
Qu’avait fait ce soir-là le député Adolfo Cuéllar et qu’avait vu exactement Javier Mallarino ? Deux questions qui conduisent le dessinateur à faire un douloureux examen de conscience et à reconsidérer sa place dans la société.

 

Encore merci aux éditions points pour l’envoi de ce roman dans le cadre du prix du meilleur roman 2016. Après m’être penché sur la quatrième de couverture, je me suis lancée dans ce livre avec envie et curiosité. Bilan: j’ai beaucoup aimé!

L’auteur nous plonge au cœur de la société colombienne, à Bogota. Javier Mallarino est caricaturiste dans un quotidien réputé. Chaque jour, il croque les hommes politiques, les acteurs et autres célébrités afin de dénoncer ou mettre en lumière un problème de société. Malgré les lettres de menace déjà reçues, Mallarino est un homme qui n’a pas peur et qui va jusqu’au bout de son art. La caricature est un don qu’il met au service de la société. Ainsi, l’homme se sent utile.

Lors d’une soirée dans laquelle il reçoit un prix venant couronner sa carrière, une jeune femme, Samanta, lui demande une interview. Mallarino fixe un rdv à la jeune femme dès le lendemain. Chez lui, Samanta lui avoue le véritable motif de sa venue. Elle n’est pas journaliste. Elle veut savoir la vérité. Que lui est-il arrivé un soir, alors qu’elle n’avait que 7 ans, lors d’une soirée chez Mallarino? Le caricaturiste lui raconte ce qu’il s’est passé et les conséquences de cette douloureuse soirée…

En  200 pages, l’auteur parvient à immerger son lecteur au cœur d’une histoire forte et dérangeante. Il y a d’abord le récit de cette fameuse soirée chez Mallarino. Mais qu’ont véritablement vu les gens? Et puis il y a les conséquences d’une caricature de Mallarino sur le député colombien Adolfo Cuellar. Mallarino a-t-il eu raison? Est-il allé trop loin ou a-t-il seulement révélé la vérité?

L’auteur plonge son lecteur au cœur d’une affaire sulfureuse où la force du dessin et de la caricature a toute sa place. A l’heure actuelle où le travail des caricaturistes, sans forcément penser à Charlie Hebdo, est fortement remis en question, Vasquez offre à son lecteur un roman dans lequel le dessin a toute sa place, car finalement c’est lui le véritable protagoniste du roman. Les Réputations c’est en somme l’histoire d’une caricature et de ses conséquences, de son impact. Mallarino est tantôt adulé, tantôt critiqué mais toujours respecté car ses dessins ont plus de force qu’une bombe.

Les Réputations posent aussi la question de la légitimité du caricaturiste. Jusqu’où peut-il aller? A-t-il tous les droits? Y-a-t-il des tabous? Mallarino a conscience de son art comme une arme et l’affaire Cuellar va provoquer chez lui un examen de conscience douloureux.

Avec Les Réputations, Vasquez signe un roman fort et pertinent et met en lumière la force de la caricature qui reste bien réelle.

 

Publicités

3 réflexions sur “Les Réputations de Juan Gabriel Vasquez

  1. Pingback: Mes partenariats | Carolivre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s