Celle que vous croyez de Camille Laurens

 

 

Celle que vous croyez de Camille Laurens,

Publié aux éditions Gallimard,

2015, 186 pages.

 

 

 

 

Vous vous appelez Claire, vous avez quarante-huit ans, vous êtes professeur, divorcée. Pour surveiller Jo, votre amant volage, vous créez un faux profil Facebook : vous devenez une jeune femme brune de vingt-quatre ans, célibataire, et cette photo où vous êtes si belle n’est pas la vôtre, hélas. C’est pourtant de ce double fictif que Christophe – pseudo Kiss Chris – va tomber amoureux.
En un vertigineux jeu de miroirs entre réel et virtuel, Camille Laurens raconte les dangereuses liaisons d’une femme qui ne veut pas renoncer au désir.

Avec ce livre roman, Camille Laurens nous livre une histoire troublante et époustouflante à laquelle je pense encore quelques jours après ma lecture achevée. Méfiez-vous de cette quatrième de couverture qui laisserait penser à un mauvais roman de chick-litt sur l’usage et les dangers des réseaux sociaux. Facebook, Twitter ne sont qu’un prétexte pour donner lieu à une intrigue étrange qui désoriente le lecteur.

Le roman se partage en deux parties. Dans la première partie, le lecteur fait la connaissance de Claire. Elle a la cinquantaine et on comprend  qu’elle est internée dans un asile psychiatrique. Elle aurait noué une relation à distance sur Facebook avec un certain Chris et cette histoire d’amour aurait mal tourné. Tout pourrait s’arrêter là sauf que Claire s’est fait passer pour une jeune femme de 24 ans et qu’elle s’est enfermée dans son mensonge. Aujourd’hui elle témoigne et tente de guérir.

La deuxième partie met en scène Camille. Celle-ci décide de raconter la véritable histoire de Claire. Qui est Camille? Est-ce la femme qui a vécu les événements racontés par Claire? Est-ce l’inverse? Camille est-elle une psychiatre du centre qui se sert des histoires de ses patients pour fabriquer de la fiction? Qui dit vrai? Qui ment?

Au final, le lecteur ne peut trancher sur la question tant elle est complexe. L’auteur déroule sa toile et tisse des problématiques autour de ses personnages. Les deux récits, qu’ils soient de Claire ou de Camille, sont haletants. Impossible de décrocher de cette lecture qui vous torpille et vous prend aux tripes. L’auteur manipule son lecteur d’un bout à l’autre avec plaisir. Au-delà d’une intrigue qui nous entraîne dans un vrai tourbillon, l’auteur se penche sur la question du désir, essentiellement féminin, mais également de la langue, des corps des femmes qui passés la cinquantaine ne font plus rêver personne.

C’est beau, c’est grand et c’est très fort! Celle que vous croyez est une lecture coup de poing qui ne laissera pas indemne son lecteur.

Publicités

12 réflexions sur “Celle que vous croyez de Camille Laurens

  1. Je n’ai pas du tout accroché, mais pas du tout, du tout à tel point que j’ai laissé le livre me tomber des mains après un cinquantaine de pages. J’attendais cette lecture avec impatience et au final ça a été un gros flop!

      • Comme tu l’as lu sur mon billet, je n’ai pas apprécié le côté invraisemblable (même si l’on approche le monde de la folie), l’aspect caricatural des personnages et des situations, le côté didactique de l’auteure etc. J’ai lu pire mais je m’attendais vraiment à mieux, surtout que j’avais lu d’autres oeuvres de l’auteure qui m’avaient plu. Je ne regrette cependant pas de l’avoir lu, il me permet d’en discuter avec toi, ce qui est déjà une très bonne chose 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s