Library Jumpers, Tome 1 de Brenda Drake

 

 

 

 

Library Jumpers, Tome 1: La voleuse de secrets de Brenda Drake,

Publié aux éditions Lumen,

2016, 493 pages.

 

 

Fervente lectrice, passionnée d’escrime, Gianna a perdu sa mère à l’âge de quatre ans. Elle visite pour la première fois l’Athenæum, l’une des plus anciennes bibliothèques de Boston, accompagnée de ses deux meilleurs amis, quand elle remarque le comportement étrange d’un mystérieux jeune homme. L’inconnu finit même par se volatiliser presque sous ses yeux, penché sur un volume des Plus Belles Bibliothèques du monde. Lorsque Gia s’approche à son tour de l’ouvrage, elle se retrouve transportée de l’autre côté du globe, à Paris, dans une magnifique salle de lecture dont une bête menaçante arpente les rayons, comme elle ne tarde pas à le réaliser avec un frisson…

La jeune fille vient de mettre le doigt dans un terrible engrenage : une poignée de bibliothèques anciennes mène en effet vers un monde où magiciens, sorcières et créatures surnaturelles s’affrontent depuis des siècles pour éviter que le peuple des hommes ne découvre leur existence. Gia apprend qu’elle est l’une des Sentinelles chargées de protéger cette société secrète. Pire encore, qu’elle est la fille de deux de ces guerriers d’exception – une union interdite – et que sa naissance n’est autre que le présage de la fin du monde. Une malédiction qui lui interdit absolument de se rapprocher d’Arik, l’inconnu aux yeux noirs de l’Athenæum…

C’est d’abord la couverture du roman et le titre qui m’ont véritablement accrochée. Un roman qui se déroule dans une bibliothèque avec tout un tas de livres en toile de fond, le pied!

Dès le premier chapitre, j’ai été happée par l’écriture (et la traduction) de Brenda Drake. Je crains toujours que le style ne soit pas à la hauteur quand il s’agit d’un livre dédié à la jeunesse. Force est de constater ici que Brenda Drake écrit bien et qu’elle ne simplifie pas son style. C’est fort agréable. Bon point de ce côté-là donc.

L’ambiance est aussi au rendez-vous! Imaginez les descriptions de magnifiques bibliothèque à l’ambiance tamisée, aux boiseries cirées et aux livres tous plus intéressants les uns que les autres! Je ne pouvais qu’adhérer.

En revanche, ça se gâte du côté de l’intrigue. Si le début est très intéressant – Gia découvre un monde caché dans les bibliothèques et comprend qu’elle en est une sorte de sentinelle – la suite se gâte. Je reconnais à l’auteur un talent de conteuse. Elle tisse, invente, développe un monde très complet et intéressant. En revanche, les informations sont trop fournies, parfois données à la va-vite et j’ai été noyée dans le flot de révélations, de descriptions. Brenda Drake a l’art du rythme mais trop c’est trop! Il se passe une action importante à chaque chapitre ce qui rend la narration brouillonne et le déroulement de l’intrigue invraisemblable. L’auteur a voulu donner du punch à son roman mais pour moi, le rythme trop soutenu, m’a vraiment dérangée. J’aurais aimé qu’elle prenne le temps de poser les choses, de les expliquer. Sachant qu’il s’agit d’une saga, elle aurait pu développer certains aspects un peu plus tard. A trop vouloir donner d’informations, elle prend le risque de perdre son lecteur.

En outre, on retombe une fois de plus dans le travers sempiternel du trio amoureux. Dès le départ, (je spoile pas promis!), Gia rencontre Arik et c’est le coup de foudre des deux côtés. Il y aura un peu plus tard l’apparition d’un troisième personnage « promis » à Gia. Encore une fois, l’auteur n’a pas su éviter l’écueil du trio amoureux, du « je t’aime moi non plus », du « je t’aime mais notre amour est impossible ». Pourrait-on sortir pour une fois de ce cliché vu et revu depuis bien trop longtemps et qui m’ennuie sérieusement?

Si je reconnais un style soigné, une construction qui ne cède pas à la facilité, je n’ai pas aimé le rythme trop soutenu  du roman qui noie le lecteur sous un flot d’informations continu. Je reconnais à Brenda Drake un certain talent de conteuse mais l’intrigue résolument trop jeunesse ne m’a pas plu! Une déception pour moi!

 

 

Publicités

4 réflexions sur “Library Jumpers, Tome 1 de Brenda Drake

  1. Ton avis me confirme bien que j’ai eu raison de ne pas me précipiter dessus quand il est sorti. Et j’avais en plus déjà entendu parler qu’il y avait le célèbre « trio amoureux », du coup bah ça risque d’être niet définitivement…

  2. Il me faisait tellement envie depuis sa sortie, j’étais vraiment sûre de l’acheter, et plus je vois des avis, plus je me tâte. Déjà, le triangle amoureux, ça me gonfle. Et si en plus, on se perd un peu à vouloir aller trop vite, je risque de ne veulent pas adhérer…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s