Le Jour de ma mort de Jacques Expert

Le Jour de ma Mort de Jacques Expert,

Publié aux éditions Le Livre de Poche,

2021, 384 pages.

Charlotte est une jolie jeune femme sans histoire. Elle a un travail qui lui plaît, un petit ami avec qui elle s’apprête à se marier, un chat. Elle se dit heureuse. Cependant, cette nuit d’un dimanche d’octobre, elle se réveille en sueur, tremblante de peur, à l’affut du moindre bruit. Elle est seule chez elle, il est minuit passé. On est le 28 octobre. Le jour de sa mort.
Trois ans plus tôt à Marrakech, Charlotte et trois copines sont allées consulter un voyant. Toutes les prédictions faites à ses amies se sont avérées exactes. Qu’en sera-t-il de Charlotte à qui il avait annoncé une mort violente le 28 octobre.
Commence alors un suspense de tous les instants.
La jeune femme est-elle victime d’une paranoïa alimentée par l’effrayant souvenir ou est-elle réellement en danger alors que rôde dans la ville un tueur psychopathe ?
Une fois de plus Jacques Expert joue avec les nerfs du lecteur dans ce récit implacable, aux retournements aussi nombreux qu’imprévisibles.

J’aurais pu écrire cette chronique en culotte, mon chat sous le bras, un couteau de cuisine à portée de main à l’image de Charlotte, le personnage de du Jour de ma Mort. Ce jour fut bien long pour moi, croyez-moi! Cette Charlotte, quelle plaie! J’en étais à souhaiter qu’elle crève rapidement, histoire d’abréger mes souffrances de lectrice!

Donc nous voilà à Paris avec Charlotte, la trentaine, trop « grave in love » de son Jérôme avec lequel elle file le parfait amour depuis trois mois mais c’est sûr, c’est lui, c’est le bon. Sauf qu’on est le 28 octobre et qu’il y a trois ans, lors d’une virée entre copines à Marrakech, un voyant a prédit à Charlotte qu’elle mourrait ce jour là d’une mort violente. En plus, un taré, surnommé « L’égorgeur de chat » a déjà tué trois jeunes femmes blondes. Charlotte en est sûre: elle est blonde et elle a un chat, elle va donc mourir….

Le lecteur va donc suivre durant 384 pages la parano de Charlotte, une gourdasse qui aura le temps en quelques heures de s’enfermer dans les toilettes turques de son immeuble et de sortir en petite culotte dans la cour. Quelle gourde! Jacques Expert aurait-il un vieux compte à régler avec les jeunes trentenaires de notre génération? Les femmes apparaissent comme des caricatures complètement délirantes, toutes plus bêtes les unes que les autres. Je n’ai jamais vu un personnage aussi empoté et niais.

Le pseudo tueur n’est pas en reste. Monsieur se balade avec une banane dans laquelle il range son parfait nécessaire de tueur à gages. On y croit pas pour deux sous. L’auteur nous ressasse le bon vieux cliché d’un tueur maltraité par sa mère, traumatisé par des chats, vénéré par sa grand-mère. Quel fin psychologue! Il n’y a aucune tension, seulement des rebondissements ridicules.

Je vous avoue avoir pensé plusieurs fois à abandonner ce roman qui n’a pour moi aucune qualité, si ce n’est sa brièveté. Alors canular? Volonté de parodier le thriller? Ce roman reste un mystère pour moi. Il sera vite, très vite oublié…

2 réflexions sur “Le Jour de ma mort de Jacques Expert

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s