Le bureau des affaires occultes de Eric Fouassier

Le bureau des affaires occultes de Eric Fouassier,

Publié aux éditions Albin Michel,

2021, 368 pages.

Automne 1830, dans un Paris fiévreux encore sous le choc des Journées révolutionnaires de juillet, le gouvernement de Louis-Philippe, nouveau roi des Français, tente de juguler une opposition divisée mais virulente. Valentin Verne, jeune inspecteur du service des mœurs, est muté à la brigade de Sûreté fondée quelques années plus tôt par le fameux Vidocq. Il doit élucider une série de morts étranges, susceptible de déstabiliser le régime. Car la science qui progresse, mêlée à l’ésotérisme alors en vogue, inspire un nouveau type de criminalité. Féru de chimie et de médecine, cultivant un goût pour le mystérieux et l’irrationnel, Valentin Verne sait en décrypter les codes. Nommé par le préfet à la tête du « bureau des affaires occultes », un service spécial chargé de traquer ces malfaiteurs modernes, il va donner la preuve de ses extraordinaires compétences. Mais qui est vraiment ce policier solitaire, obsédé par la traque d’un criminel insaisissable connu sous le seul surnom du Vicaire ? Qui se cache derrière ce visage angélique où perce parfois une férocité déroutante ?

Valentin Verne est inspecteur de Police à la Sûreté. Il a des méthodes bien à lui. Féru de physique et de chimie, expert en sciences, il mène ses enquêtes de manière scientifique. Il est appelé sur les lieux d’un suicide mais il n’y croit pas. Pour lui, il s’agit d’un meurtre. Il va mener son enquête entre partis politiques et milieu ésotérique…

Si vous cherchez une enquête historique, ce roman est fait pour vous. L’époque de la Révolution de juillet est très bien reconstituée. Eric Fouassier s’est bien documenté: vocabulaire, anecdotes sur la vie quotidienne des Parisiens, argot,…On s’y croirait. J’ai vraiment aimé cet aspect du livre.

En revanche, l’enquête policière ne m’a pas emballée. L’auteur installe son personnage dans ce tome et ce fameux bureau des affaires occultes arrive bien tard. C’est dommage car on s’attend en fait à lire toute autre chose. Finalement, l’enquête empirique de Valentin n’a pas vraiment lieu. Les rebondissements se multiplient sans qu’ils n’apportent quelque chose à l’intrigue et le déroulement des péripéties est bien trop convenu. Ce tome est pour moi un préquel plus qu’autre chose et on sent que les enquêtes seront plus développées dans de futurs tomes. Seuls les passages consacrés à Damien m’ont réellement passionnée.

Ce premier tome n’a pas été une franche réussite pour moi. Si j’ai aimé la reconstitution historique du roman, l’enquête de Valentin Verne ne m’a pas emballée.

2 réflexions sur “Le bureau des affaires occultes de Eric Fouassier

  1. Bonjour. Moi non plus, je n’ai pas vraiment été convaincue. J’ai vite deviné la « façon » dont il a été tué quand il a été question de somnambulisme, donc au bout d’un tiers du roman ! Puis finalement, ça parle un peu de tout : de deux enquêtes, de politique, de médecine, d’un inspecteur au passé trouble… L’auteur est pharmacien, pê qu’un personnage de médecin légal ou de technicien de laboratoire serait plus original.

  2. Pingback: L’Avent de Polar’Osny J-16 – Les Lectures de Maud

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s