Le Trône de fer, intégrale 2 de G.R.R Martin

Le Trône de Fer, Intégrale 2 de George R.R Martin,

Publié aux éditions J’ai lu,

954 pages, 2012.

 

 

 

 

 

 

 

 

Au royaume des Sept Couronnes, rien ne va plus. La mort du roi Robert a clos une longue période d’été, de paix et d’apparente prospérité : le Trésor est au bord de la banqueroute, et trop nombreux sont les candidats prétendument légitimes au Trône de Fer : Stannis et Renly Baratheon le disputent à leur neveu Joffrey, tandis que Robb Stark, proclamé roi du Nord, s’efforce de venger son père naguère condamné à mort et exécuté sous couleur de trahison. Au fin fond de l’Orient, l’unique descendante des anciens rois targaryens médite sa revanche en élevant ses trois dragons… L’hiver vient, qui grouille de forces obscures, de mages et de morts-vivants, d’intrigants sournois prêts à tous les maléfices en vue de fins impénétrables.

 

Difficile de résumer et de vous donner mon avis sur ce roman sans vous dévoiler certaines choses. Je vais donc procéder en deux parties. Je vais d’abord vous donner mon sentiment général sur cette intégrale et ensuite je vous livrerai des détails plus précis. Vous êtes donc prévenus si vous ne voulez pas trop en savoir, ne lisez pas la seconde partie de ma chronique!

Je vais donc rester très générale ici. J’ai d’abord tout simplement adoré ma lecture. J’ai mis deux semaines entières pour dévorer ces 954 pages exactement. Il faut donc consacrer un peu de temps à cette saga quand on décide de s’y plonger d’autant plus que les choses ne s’arrangent pas avec les autres tomes qui dépassent tous les 1000 pages. 

L’auteur sait vraiment bien s’y prendre pour raconter cette gigantesque intrigue liée au trône de fer et à son successeur. Chaque chapitre est consacré à un personnage. Dans cette intégrale on suit Arya, Jon, Sansa, Tyrion, Bran, Davos, Daenerys, Theon et Catelyn. Les chapitres sont plutôt brefs et progressent simultanément. Mes chapitres préférés sont ceux consacrés à Arya car il s’y passe beaucoup de choses et on va de rebondissements en rebondissements. En revanche, j’ai moins accroché aux chapitres attachés à Tyrion qui sont davantage axés sur un univers politique. Il est parfois difficile de se souvenir de toutes les intrigues liées au pouvoir et de tous les personnages qui interviennent. Cependant, toute l’intelligence et la ruse de Tyrion sont déployées dans ces chapitres et j’avoue apprécier de plus en plus ce personnage mal-aimé et rejeté par sa famille.

La traduction de cette intégrale m’a parfois surprise. Je sais qu’une nouvelle traduction est en cours et ce ne serait pas du luxe! En effet, certaines tournures de phrases sont vraiment vieillottes. Le traducteur aime les phrases bien construites avec une multitude de subordonnées qui perdent parfois le lecteur. Certains mots de vocabulaire vieillissent l’ouvrage et j’ai été tentée parfois d’aller en chercher la signification dans le dictionnaire. Une nouvelle traduction, peut-être plus proche du texte initial, est donc la bienvenue.

Enfin, j’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteur narre son histoire. Il invente un univers médiéval assez fidèle à ce qu’à pu être le moyen-âge que l’on connaît. Il ne nous épargne rien d’ailleurs: c’est un monde basé sur la violence et la loi du plus fort et certains passages sont vraiment terribles à lire. Ce que je trouve vraiment très fort chez George R.R Martin, c’est sa capacité à jouer avec le merveilleux. Bien sûr, Le Trône de fer est un roman fantasy. Les dragons ou encore l’évocation des Autres le prouvent. Cependant, l’auteur introduit ce monde fantasy par petites touches de sorte qu’on a l’impression que ce pourrait être tout à fait possible, réalisable. J’aime beaucoup cette façon qu’il a de jouer avec les codes du merveilleux.

Je m’arrête donc là pour mes impressions générales et je passe à une partie plus détaillée. Attention donc aux risques de spoilers!!!

Comme je le disais plus haut, j’adore les chapitres consacrés à Arya. Dans cette intégrale, c’est elle qui vit les aventures les plus fortes. Elle réussit donc à s’échapper de Port-Réal grâce à la complicité de Yoren. Elle se fait appeler Arry pour faire croire qu’elle est un garçon. Il y a d’abord cette tension chez Arya: sera-t-elle découverte en tant que fille? Puis en tant que Stark? Il y a ensuite la fuite et les troupes des Lannister collées aux basques. Arya doit apprendre à survivre dans un monde hostile où la violence est la règle. Elle se révèle maline et sans pitié. C’est une héroïne comme je les aime. Et puis il y a surtout jaqen h’ghar qui est le personnage qui m’intrigue le plus. J’adore les passages dans lesquels il intervient. Ils sont mystérieux et j’ai vraiment envie d’en savoir plus.

Les chapitres consacrés à Bran m’ont aussi beaucoup interpellée car ils racontent le début de sa « révélation ». Ses dons commencent à se manifester tout doucement. Là aussi j’ai vraiment envie d’en savoir plus d’autant plus qu’on en sait davantage que dans la série Tv dès le départ.

Les autres chapitres m’ont aussi beaucoup plu: Tyrion se révèle être un personnage vraiment très intelligent; Sansa commence enfin à ouvrir les yeux sur la situation. Les chapitres qui lui sont consacrés sont intenses et on imagine sans peine la souffrance de la jeune fille. Quant à Theon, j’ai adoré le détester et j’aurais aimé lui tordre le coup à de nombreuses reprises.

J’ai visionné toutes les saisons de Game Of Thrones, adaptées par HBO et c’est vraiment sympa de redécouvrir l’histoire à travers le roman cette fois-ci d’autant plus que la série ne colle pas tout à fait au livre dans certains cas et j’apprécie vraiment. En effet, je redécouvre certains personnages et je comprends mieux certains tenants et aboutissants. C’est donc pour moi une redécouverte totale!

Comme vous l’avez sans doute compris, j’ai adoré cette intégrale 2. Tout y est: la narration parfaite, les personnages, le suspens et l’action. Je me lancerai l’année prochaine dans l’intégrale 3 avec délectation.

 

Publicités

4 réflexions sur “Le Trône de fer, intégrale 2 de G.R.R Martin

  1. Autant j’adore la série, autant je n’ai jamais été attiré par le roman. Mais… parce qu’il y a un mais 😀 mon mari qui déteste la série tv a finalement décidé de tenter les romans, il s’est acheté le premier et il adore, du coup je vaias sans doute me laisser tenter prochainement :p

  2. Le gros plus de lire les romans, c’est de beaucoup mieux comprendre toutes les ficelles des intrigues politiques, des différentes maisons et histoires ultérieures (notamment celle de la Grande guerre entre les Targaryens et les rebelles). Pour ma part, je me suis arrêtée à l’intégral 4. On me dit que ce n’est pas le meilleur, mais quand même je n’arrive pas à rentrer dedans. Je me tiens pour l’instant à la série.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s