Récits du Demi-Loup, tome 1: Véridienne de Chloé Chevalier

 

 

Récits du Demi-Loup, Tome 1: Véridienne de Chloé Chevalier,

Publié aux éditions Les Moutons électriques,

2015, 376 pages.

 

 

 

 

 

 

Au bord de l’implosion, le royaume du Demi-Loup oscille dangereusement entre l’épidémie foudroyante qui le ravage, la Preste Mort, les prémisses d’une guerre civile, et l’apparente indifférence de son roi. Les princesses Malvane et Calvina, insouciantes des menaces qui pèsent sur le monde qui les entoure, grandissent dans la plus complète indolence auprès de leurs Suivantes. Nées un jour plus tard que les futures souveraines auxquelles une règle stricte les attache pour leur existence entière, les Suivantes auraient dû être deux. Elles sont trois. Et que songer de la réapparition inopinée du prince héritier, Aldemor, qu’une guerre lointaine avait emporté bien des années auparavant ? Avec lui, une effroyable réalité rattrape le château de Véridienne, et le temps arrive, pour les Suivantes et leurs princesses, d’apprendre quels devoirs sont les leurs.

C’est en furetant sur le blog de Bazar de la littérature que j’ai repéré ce roman. Et puis, au dernier salon du livre de Lambesc, j’ai craqué pour la couverture et le résumé alléchants. Si ce roman n’est pas un coup de cœur pour moi, j’ai cependant passé un agréable moment en compagnie de tous ses personnages.

L’histoire prend place dans un univers médiéval où se côtoient rois, suivants et soldats. Aldemar est le roi du royaume du Demi-Loup. Il a une fille Malvane et un fils Aldemor, qu’il a tôt fait d’envoyer à l’Est pour conquérir de nouvelles terres. Un peu plus à l’est justement, il y a le royaume des Eponas, régi par Brênemir. Ce dernier a aussi une fille Calvina. Malheureusement, Brênemir meurt subitement. Calvina rejoint alors sa cousine Malvane dans son château de Véridienne. Si les cousines sont rapidement amies, le retour du prince Aldemor va tout remettre en cause…

Chloé Chevalier fait un choix audacieux avec ce roman choral. Elle choisit en effet d’alterner les points de vue et de donner la parole à pas moins de quatre personnages différents. Ainsi, le lecteur suit les aventures des personnages à travers les regards du prince Aldemor, mais aussi des trois suivantes attachées aux princesses Calvina et Malvane: Lufthilde pour la première; Cathelle et Nersès pour la seconde. On connaît donc les faits et gestes des princesses à travers le regard de leurs suivantes et du prince héritier uniquement ce qui offre un éclairage particulier sur leur personnalité et leurs choix.

Outre cette manière de présenter les choses, l’auteur a aussi inventé une société dans laquelle les suivants et suivantes sont aussi importants que ceux auxquels ils sont attachés. J’ai beaucoup aimé cette idée. Pour une fois, la suivante ne fait pas figure de potiche ou de faire-valoir. Elle a un rôle primordial dans la vie de la princesse qu’elle sert. Dans le roman, il y a comme un déséquilibre dès le départ puisque Malvane se voit dotée de deux suivantes. Les conflits vont se multiplier au fil des ans et bientôt, ce qui était une belle amitié, va voler en éclats. C’est ainsi qu’on suit l’évolution des différentes relations entres les princesses et leurs suivantes. Si certains aspects ou plutôt certains dialogues m’ont parfois fait penser à une cour d’école (les filles ont tendance à se chamailler pour un rien), il y a de l’idée. En effet, on voit vite se dessiner les personnalités politiques des princesses à travers la façon dont elles traitent leurs suivantes respectives.

Les personnages sont tous bien travaillés et offrent un univers psychologique complexe. C’est surtout le prince Aldemor qui a retenu le plus mon attention. Son père l’envoie à l’Est alors qu’il n’est qu’un gamin. Il va y faire son apprentissage et ce qu’il raconte, dans les passages qui lui sont consacrés, est édifiant et fait froid dans le dos. C’est, pour moi, le personnage le plus intéressant de l’histoire et c’est celui qui m’a le plus captivée. Les chapitres dans lesquels il raconte son passé m’ont passionnée et j’ai vraiment envie d’en savoir plus sur ce mystérieux personnage.

Quant aux princesses et leurs suivantes, je l’ai dit un peu plus haut, certains dialogues m’ont dérangée. Il y a parfois trop de chamailleries entre elles ce qui ralentit l’intrigue. On en apprend beaucoup, certes, sur la personnalité de chacune mais j’aurais peut-être aimé plus de profondeur. Bienheureusement, avec la menace de la Preste Mort, sorte de peste médiévale, les choses prennent un tournant radical.

J’ai aimé l’ambiance médiévale du roman. Les personnages nous font entrevoir un univers riche en couleur et la fin du roman nous donne surtout l’envie de connaître rapidement la suite!

Publicités

12 réflexions sur “Récits du Demi-Loup, tome 1: Véridienne de Chloé Chevalier

  1. Là encore, j’en ai vu une revue sur Youtube, et le résumé m’a l’air assez alléchant (en plus, j’aime beaucoup le style de la couverture). Ta chronique me donne un peu plus envie de céder !

  2. Pingback: Récits du Demi-loup, Tome 2: Les Terres de l’Est de Chloé Chevalier | Carolivre

  3. Pingback: Fleurs au creux des ruines : Prélude aux récits du Demi-loup de Chloé Chevalier | Carolivre

  4. Pingback: Récits du Demi-Loup, Tome 3: Mers brumeuses de Chloé Chevalier | Carolivre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s